Hillary Clinton est-elle atteinte de maladie mentale ?

L’élection présidentielle est terminée, pourtant les spéculations sur l’état de santé mentale d’Hillary Clinton vont toujours bon train. L’ex-candidate démocrate qui s’est engagée pour l’investiture suprême est-elle saine d’esprit ? Retour sur un malaise au sens propre comme au sens figuré.

Une simple déshydratation peut-elle être à l’origine d’une maladie mentale ?

Un malaise, il en aura été question durant la campagne présidentielle puisque l’épouse de Bill Clinton trébucha lors des commémorations du 11 septembre. Selon son médecin, la raison était une pneumonie. Mais il s’avère aujourd’hui que le problème de santé d’Hillary Clinton est bien plus profond qu’une simple pneumonie passagère. Il y a certains moments historiques, en l’occurrence, l’investiture d’un pays comme les États-Unis, où il est préférable de cacher la vérité lorsque cette dernière est préjudiciable.

Mais alors, de quoi aurait été victime Hillary Clinton ? Et quels sont les problèmes médicaux dont elle ferait l’objet ? Pour répondre à cette question, il faut remonter à l’année 1998. En cette année-là, Mme Clinton a, en effet, subi des thromboses. Ces thromboses ont été suivi par une commotion cérébrale et un caillot à la tête trois ans plus tard. En cause ? Une déshydratation sévère de l’ex-candidate à l’élection présidentielle.

Selon certaines thèses non officielles, ces problèmes médicaux seraient à l’origine de son état de santé actuel, un état de santé précaire qui ne laisse présager rien de bon pour Hillary Clinton. La publication de la lettre de deux pages de son médecin personnel Lisa Bardack en 2015, affirmant que sa patiente un peu spéciale était en parfaite santé, n’aura rien changée aux spéculations qui continuent plus que jamais à aller bon train.

Figuraient dans ce document la liste des médicaments de l’ex-candidate. On y trouvait des antihistaminiques contre les allergies ainsi que des anticoagulants. Car Hillary souffrirait également d’hypothyroïdie. Toujours est-il que cela nous montre à quel point une simple déshydratation peut créer des effets néfastes et irréversibles sur notre santé. Est-il nécessaire donc de rappeler qu’une bonne hydratation nous protège des malaises mais aussi d’éventuelles maladies plus graves telles que celle dont doit faire face la démocrate.

S’hydrater en eau, c’est se mettre à l’abri des maladies

Par temps chaud, il faut boire tout au long de la journée pour éviter d’être déshydraté. L’erreur la plus courante est d’attendre de ressentir la soif pour se désaltérer en buvant. Malheureusement, lorsqu’on ressent la soif, il est déjà trop tard car cela signifie que notre corps est déjà déshydraté. Bien évidemment, une déshydratation est, dans la grande majorité des cas, sans répercussion aucune… à moins d’être une personne fragile, la canicule de 2003 a pu nous le démontrer.

En utilisant une fontaine à eau au quotidien, on prévient la déshydratation. Il suffit de comparer les offres pour savoir quelle fontaine à eau sera la mieux adaptée à notre utilisation au quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *